Des mycologues bourguigons à la découverte des Réserves de Vals-des-Tilles

Gallerina vittiformis - V. RICARD - SSNAHM
26 Novembre 2019

Les 5 et 6 octobre, les mycologues de la Société Mycologique Issoise ont arpentés les Réserves Naturelles de Chalmessin et Villemoron. Une dizaine de participants, guidés par Alain Gardiennet, Vincent Ricard (Société de Sciences Naturelles et d'Archéologie de la Haute-Marne - SSNAHM) et les conservateurs des Réserves, ont pu observer une grande diversité d'espèces, reflétant la diversité et la qualité des milieux de ces sites protégés.

La SSNAHM réalise actuellement une étude sur les champigons des pelouses de la RNR des pelouses et bois de Villemoron. Au delà de la présence d'espèces rares, l'analyse des cortèges d'espèces présents est riche en enseignement. Les champignons jouent en effet un grand rôle dans le fonctionnement des écosystèmes (recyclage de la matière) et sont sensibles à des paramètres comme la physico-chimie du sol, ce qui en fait un bioindicateur des milieux particulièrement informatif pour le gestionnaire.

Mycena citromarginata (V. RICARD)

Le blog de la SMI : http://societe-smi.blogspot.com/

Le site de la SSNAHM : http://luc.thomas2.free.fr/ssnahm/HTM/association.htm

 

A lire également

  • © Grégory Dominé, Ecedi

    Portrait vidéo "Biodiversité, tous vivants" - Le...

    Le 29/11/2019

    La direction de la communication du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire réalise des portraits vidéo d'acteurs en lien avec des écosystèmes sélectionnés, pour une diffusion sur le portail "Biodiversité, tous vivants !" et les réseaux sociaux du ministère. Le portail "biodiversitetousvivants.fr" est un site d’information intergouvernemental dédié à la biodiversité (mis en ligne en avril 2019). Ce portail a pour but d’informer sur la biodiversité et les actions mises en œuvre en France (métropole et outre-mer) pour la préserver et la restaurer.

  • Les Réserves naturelles, efficaces pour éviter la...

    Le 28/10/2019

    Une étude publiée en septembre 2019 par Réserves naturelles de France et une équipe de scientifiques confirme l’effet positif des Réserves naturelles sur la préservation des oiseaux. Alors que les populations d’oiseaux communs ont baissé en moyenne de 6,6% sur le territoire métropolitain entre 2004 et 2018, elles augmentent sur la même période de 12,5% dans les Réserves naturelles.

    Le Pic noir est l’espèce qui s’en sort le mieux en réserve (effectifs qui ont triplé). Hors des réserves, cette espèce voit ses effectifs stagner.